La Javelle, guinguette effervescente

Localisation : Port de Javel, sous le pont du Garigliano (France Télévisions)
RER C Pont du Garigliano

site officiel : http://www.lajavelle.com

Ce week end j’ai découvert un nouveau site à l’ambiance particulièrement travaillée qui mérite le coup d’oeil : La Javelle – Guinguette effervescente, située au bord de la Seine, sous le pont du Garigliano.

IMG_1263

Entrée libre dans cet espace où selon le motto : “embrassez qui vous voulez”. En arrivant là bas, un vigile à l’entrée nous demande une petite fouille de sac, ce qui d’un côté est rassurant, l’espace étant surveillé par une “sécurité” très discrète. Bon on se rendra compte un peu plus tard que sur trois entrées, seulement une est surveillée, mais bon, c’est l’intention qui compte. Nous mettons donc les pieds enfin dans La Javelle – Guinguette effervescente, et devant nous, une piste de danse surélevée en bois, devant une petite scène où se produit un artiste selon les soirs. Autour de cette piste de danse, de nombreuses tables, plus ou moins grandes, des mange debout, de quoi se mélanger à la foule qui vient chaque soir… de beau temps ! Oui car nous sommes en plein air, sous les guirlandes lumineuses, nous rappelant ainsi les fêtes de village de notre imaginaire collectif. La première impression est donc très bonne, gaie, joyeuse.

 19291-du-monde-sur-la-terrasse-de-la-javelle-500x330-21

Tout l’espace est entouré de différents points de restauration et boissons. Les organisateurs ont eu l’intelligence de faire venir différents food trucks qui se succèdent selon les jours, proposant ainsi un choix différents chaque visite. Mais il y a également deux espaces en site propre : une pizzeria avec 5 ou 6 pizzas différentes et un sud américain.

pizza food3

Au bord de la Seine, une péniche complète le tableau, librement accessible bien entendu, c’est le prolongement de la place, dans laquelle vous aurez encore un bar, quelques tables. Il y avait même un karaoké dans la cale.

IMG_1261

Tout l’espace promeut un esprit de liberté, de mélange et de fête. Les barmen te tutoient directement, une ambiance particulièrement jeune. Notre seul point noir viendra de la femme qui tient les commandes de la pizzeria, à la coupe afro, manifestement soulée par son métier, qui ne décochera pas un sourire ce soir là. La cliente à côté de moi au comptoir se voit remettre une pizza qu’elle n’a pas commandé “ah oui mais moi c’est ce que j’ai compris -Ben oui mais moi c’est pas ça que j’ai commandé -Ben vous avez payé pour ça…” Sympa… Quant à nous, nous attendrons plus d’une demi heure notre pizza, et lorsque je lui demande où en est notre commande au nom de Salvo, elle me répond “ah mais elle est partie il y a longtemps! -Mais on n’a pas bougé et vous nous avez pas appelé -J’ai appelé Sambo -Alors premièrement c’est Salvo, et deuxièmement on était là et on n’a rien entendu -Peu importe on s’en fout des prénoms, faut être attentif -Attendez là, vous vous foutez de ma gueule ? -Nous on pose la pizza, on appelle et on s’en fout du reste”…
Le trou noir. Alors que le concept me plaisait, que je passais une bonne soirée, il a fallu que cette #@! me plombe l’ambiance. Et j’avoue que lorsque j’y suis retourné, je n’ai même pas voulu m’approcher de son comptoir. Dommage pour un si bel endroit.

Les prix ne sont pas donnés mais restent corrects, nous sommes dans Paris : entre 10 et 14 euros la pizza, entre 8 et 15 euros les assiettes mexicaines, 10 euros le cocktail, 5 ou 6 euros la bière. Pour rappel l’entrée est libre, et de nombreuses animations sont proposées. Je me rappelle avoir vu une “soirée sans portable”, mais aussi atelier Récup’, costumes, cours de danse…

16093608

Enfin, vers 22h, le groupe musical avait terminé son concert péruvien, et alors que la place se parait d’une ambiance nocturne tout à fait particulière à la lumière des guirlandes, la sono a envoyé quelques tubes des années 80, la piste de danse se remplissant immédiatement. Même si la femme de la pizzeria m’a dégoûté, un endroit qui diffuse Gilbert Montagné et La Compagnie Créole ne peut pas être foncièrement mauvais…

On a aimé :

  • l’ambiance en plein air sous les guirlandes lumineuses
  • la variété des points de restauration
  • la piste de danse
  • tous les petits détails, comme par exemple un petit film qui était diffusé sur le parapet de la Seine, projeté depuis la Péniche.
  • l’entrée libre
  • la péniche

On a moins aimé :

  • la serveuse de la pizzeria (on aura même du mal à y retourner si on la voit)
  • les prix des cocktails

Note finale : 15/20

Toutes les photos sont prises au hasard du Net…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s